L’expression « apprendre une nouvelle langue » est plutôt ambiguë. Comme pour tout type d’enseignement, il y a plusieurs niveaux de compétence que l’on peut atteindre et il en va de même pour l’apprentissage d’une langue. Vous pouvez être intéressé par les rudiments de la conversation ou vous pouvez souhaiter être en mesure de comprendre des phrases complexes sur un sujet spécifique. L’apprentissage d’une langue dépend donc bien plus de vos motivations et de vos ambitions en matière de compétences nouvelles que de l’intégralité du processus.

La plupart d’entre nous, à l’école ou au collège, avons déjà étudié une langue telle que le français, l’allemand ou l’espagnol. Cependant, plus tard dans la vie, nous sommes nombreux à nous rendre compte que tout ce que nous avons tiré de ces heures hebdomadaires de leçons ne va guère plus loin que « bonjour » et « au revoir » et l’échange de ces informations de toute importance que sont le nom de notre chien ou de notre passe-temps favori.

Il existe une grande différence entre « apprendre » une langue à l’école et acquérir une compréhension et une maîtrise plus approfondies de cette langue. Bien que la tâche ne soit pas aisée, le fait d’avoir une bonne maîtrise d’une autre langue est un atout dans votre carrière professionnelle comme dans votre vie personnelle, car cela vous ouvre des portes sur les métiers de la traduction,  des opportunités à l’étranger et peut aussi vous amener à explorer différents marchés. 

Pourquoi apprendre une nouvelle langue ?

Avec les avancées technologiques et la connectivité numérique, le monde est devenu plus petit. De ce fait, beaucoup de gens seraient d’avis que l’apprentissage d’une langue devient essentiel ou au moins extrêmement avantageux.

L’acquisition d’une nouvelle langue ouvre un large éventail de possibilités dont vous n’auriez pas eu connaissance autrement. C’est aussi une compétence qui inspire la confiance en soi, améliore votre mémoire et encourage la créativité. Voilà un atout non négligeable lorsque vous envoyez votre candidature auprès d’entreprises internationales ou pour travailler dans un environnement multilingue. Avec plus de 6 000 langues dans le monde, pourquoi s’en tenir à une ou deux ?

Apprendre une nouvelle langue vous permet aussi de voir le monde sous un autre angle. Pourquoi se limiter à sa langue maternelle quand l’apprentissage d’une seconde langue vous permet de mieux comprendre et de mieux apprécier d’autres cultures, traditions et coutumes ? Voyager dans un autre pays ne paraît plus si intimidant. Vous ne seriez plus limité à commander à déjeuner ou demander votre chemin de manière élémentaire. Vous seriez désormais capable d’avoir des conversations plus intéressantes et approfondies avec les habitants locaux.

Robert Mynett, Directeur Général de l’International School of Linguists (ISL) nous parle des bénéfices de l’apprentissage d’une nouvelle langue. Il explique : « Nombreux sont ceux qui pensent que parce que l’anglais est la langue « officielle » de l’internet, il n’est pas si important de connaître une seconde langue. Il n’y a rien de plus erroné. C’est tout à fait l’opposé. Vu que l’internet facilite le commerce international, les entreprises multinationales se rendent désormais compte que leurs clients sont plus susceptibles d’acheter un produit ou un service si celui-ci leur est offert dans leur langue maternelle. Cela se traduit par une demande croissante d’employés sachant parler plusieurs langues. De plus, moins de 25 % des anglophones natifs parlent une langue étrangère, et donc parler deux langues ou plus vous permet réellement de vous distinguer sur un marché du travail de plus en plus compétitif. »

Quelle est la langue la plus difficile à apprendre ?

La difficulté d’apprentissage d’une langue dépend entièrement de la langue en question, de votre motivation, et du temps que vous devrez passer à son étude et son perfectionnement.

D’après les recherches, il faut 480 heures pour atteindre un niveau de compétence élémentaire dans une langue telle que le français, l’espagnol, l’allemand ou l’italien. On considère que ces langues sont plus faciles à apprendre que le grec, l’urdu, le thaï, le russe, l’arabe et le chinois par exemple, qui nécessitent en moyenne 720 heures d’apprentissage. Différents facteurs, tels que des alphabets différents, le vocabulaire et les structures de phrase jouent sur la difficulté d’une langue ou d’une autre. Toutefois, dans certains cas, choisir une langue proche de votre langue maternelle peut rendre l’apprentissage d’une langue étrangère plus accessible.

Si vous décidiez de consacrer 5 heures par jour à l’apprentissage d’une langue dite plus facile, il vous faudrait environ 96 jours pour en acquérir les bases. Sachant cela, l’idée ne semble plus si intimidante ni irréalisable, et les bénéfices sur le long terme compensent l’investissement en temps. Alors, pourquoi ne pas démarrer votre nouvelle aventure linguistique dès aujourd’hui ?

 

Vous maîtrisez déjà deux langues, voire plus ? Vous pensez vous lancer dans la traduction ou l’interprétariat ? Visitez notre zone des linguistes  et découvrez de nouvelles opportunités.

 

Emily Bell

Directrice de la Communication