Chez thebigword, nous encourageons vivement nos employés à entreprendre de nouvelles aventures, de nouveaux hobbies, et à explorer leurs talents. Nous avons un effectif solide de plus de 600 employés à travers le monde, et nous sommes fiers des choses intéressantes et étonnantes qu’ils accomplissent en dehors du lieu de travail.

Ce mois-ci, nous avons rencontré Nick, notre Responsable mondial apprentissage et développement, pour discuter de sa passion pour la musique : il joue de plusieurs instruments et produit de la musique.

La découverte de la musique en moi

« Mon passe-temps est de jouer des instruments de musique et de produire de la musique. Je joue de la guitare, de la basse, un peu de piano, de la batterie, et bien sûr, je chante un peu. J’ai commencé à jouer du violoncelle à l’âge de 5 ans et je suis rapidement passé à un niveau élevé pour mon âge, mais j’ai arrêté de jouer quand je suis entré au lycée. Les gens se sont mis à « me taquiner » quand je transportais mon violoncelle à bord de l’autobus scolaire, et il faut dire que j’ai un peu perdu confiance. Il y avait d’autres instruments disponibles à l’école à l’époque, alors j’ai commencé à apprendre les percussions. Je me souviens d’être rentré chez moi et d’avoir demandé une batterie pour Noël et pour prouver mon engagement, on m’a donné des pages jaunes sur lesquelles je devais m’exercer. »

Le tour du monde

« Après l’école, j’ai laissé les instruments de musique et la pratique formelle pendant un temps. Je suis allé vivre à Londres et j’ai commencé une carrière. Après 10 ans dans le sud, j’ai vendu ma maison, je me suis réinstallé dans le Yorkshire, je me suis marié et pour ma lune de miel, je suis parti faire le tour du monde. Je me souviens d’avoir été à Byron Bay, en Australie, et d’avoir entendu ce son que je n’avais jamais entendu auparavant. C’était quelqu’un qui jouait du Yidaki (surnommé didgeridoo) et j’ai décidé d’apprendre à le jouer. J’en ai acheté un très joli pour le ramener chez moi et à mon retour, j’ai commencé à m’y habituer. C’est un instrument cool et il implique beaucoup de techniques comme la respiration circulaire qui permet de produire un son continu pendant un temps considérable ».

Autres instruments
« J’ai quelques instruments différents à la maison (guitares acoustiques, guitares électriques, basse, claviers, bongos, congas) ainsi qu’un studio d’enregistrement et de production. Mon ami était musicien professionnel et a joué dans un groupe dans les années 90, et chaque semaine nous nous retrouvons pour écrire et produire des chansons ensemble. À la maison, je ne peux pas passer devant une guitare sans la toucher ! »

Réalisations et prétention à la gloire

« Je dirais que ma plus grande réussite personnelle a été de jouer des morceaux que j’ai écrits à la radio. Des musiciens professionnels ont joué certaines de mes chansons. C’est incroyable d’écouter un morceau que vous avez composé joué par une bande de professionnels ! »

Passe-temps et lieu de travail, quel est le lien entre les deux ?

« Lorsque vous avez un travail complexe, vous avez besoin de quelque chose qui peut vous aider à vous en détacher. Il est important d’avoir une activité complètement différente dans laquelle vous pouvez vous plonger. Écrire des chansons demande de la planification, de la réflexion et de la créativité. En y réfléchissant bien, ces attributs vont de pair avec mon rôle chez thebigword. J’ai formé des groupes de personnes pendant de nombreuses années où vous êtes debout devant une foule, certains diront peut-être en train de jouer… peut-être que mon travail et ma passion ne sont pas si différents après tout. »

Nick Hill, Responsable mondial apprentissage et développement