Chez thebigword, nous croyons qu’il est important de soutenir tous les employés, sans distinction de sexe, de race, de religion ou de croyance. Nous sommes fiers de la diversité de nos employés, et fiers d’avoir un grand nombre de femmes qui occupent des postes à responsabilité au sein de l’entreprise.

Dans le cadre de notre série « Les femmes dans le secteur de la localisation », nous avons rencontré ce-mois-ci Charlotte, notre Directrice du programme client dans le département du recrutement de linguistes, pour discuter de ses points de vue sur la question de l’égalité et du statut de la femme à un poste de cadre supérieur dans l’entreprise.

Qu’est-ce que cela fait d’être une femme à un poste de direction?

Je suis fière d’être au poste que j’occupe actuellement. Il m’a fallu de l’acharnement, du dévouement et de la volonté pour en arriver là.

Où a débuté votre carrière?

À la fin de mes études universitaires, j’ai immédiatement travaillé dans le secteur hôtelier. J’ai géré des sites Web, des réservations en ligne, des mariages et des conférences pour quatre hôtels à York. Après quatre années passées dans ce secteur, j’ai été embauchée à thebigword. J’ai commencé au service de Recrutement des linguistes en 2010 en tant que Chargée de clientèle en recrutement, m’occupant de tous les clients du secteur automobile et des sciences de la vie. J’avais pour responsabilité de m’assurer que la clientèle était rentable et que la chaîne d’approvisionnement était adaptée aux besoins en termes de capacité et de tarifs.

Comment êtes-vous arrivée au poste que vous occupez actuellement?

Par la détermination à prouver à mes supérieurs que j’étais compétente, travailleuse, dévouée et idéale à ce poste.

Comment gérez-vous l’équilibre travail / vie personnelle?

C’est parfois difficile à gérer, car je fais une heure de route aller-retour. Et donc, le temps que j’arrive à la maison, mon fils est sur le point d’aller se coucher. Cependant, la nouvelle approche flexible mise en œuvre au sein du service est un avantage pour moi, car je pourrai travailler de chez moi. En gros, cela favorisera un meilleur équilibre travail / vie personnelle.

La culture de thebigword a beaucoup évolué au fil des ans et l’équilibre travail / vie personnelle n’a jamais été meilleur. Mon supérieur, en particulier, est flexible et me soutient énormément, ce qui est très encourageant.

Est-ce que votre vie professionnelle / familiale empiète l’une sur l’autre ? Par exemple, avez-vous choisi de vous concentrer sur votre carrière d’abord et de fonder une famille plus tard, etc. ?

Non, j’en suis arrivée là sans avoir eu à sacrifier quoi que ce soit.Je pense que la société civile est bien plus favorable à ce que les femmes aient une carrière, peu importe leur situation personnelle. Alors, elles ne devraient pas avoir à faire des sacrifices.

Pensez-vous que vous apportez un plus à un poste de cadre supérieur du fait d’être une femme?

J’ai sans doute beaucoup plus d’empathie maintenant que je suis mère. Cependant, ce n’est que mon point de vue, car je connais beaucoup de femmes qui ne sont pas mères – ainsi que des hommes – qui ont beaucoup d’empathie.

Le fait d’être une femme à un poste plus élevé que d’autres femmes au sein de l’entreprise n’est qu’une preuve qu’elles peuvent réussir, elles aussi, quel que soit le sexe.

Trouvez-vous votre rôle enrichissant?

Absolument ! Je suis passionnée par le rôle que je joue au département du Recrutement de linguistes, et je rappelle régulièrement à nos coordonnateurs du recrutement que leur rôle fait partie intégrante de l’entreprise. Ils recrutent des linguistes qui contribuent à sauver des vies, à renforcer les systèmes judiciaires et à faire en sorte que la langue ne soit pas un obstacle entre les gens.

Charlotte Gascoyne

Directrice du programme clients, département du recrutement de linguistes