En tant que société internationale comptant plus de 600 employés à travers le monde, thebigword est fière de ses employés talentueux et des choses intéressantes et étonnantes qu’ils accomplissent en dehors du lieu de travail. Chez thebigword, nous encourageons vivement nos employés à entreprendre de nouvelles aventures, de nouveaux hobbies, et à explorer leurs talents.

Ce mois-ci, nous avons rencontré Rocco, notre Vice-président commercial Europe, pour discuter de sa passion pour la création littéraire et l’édition.

Qu’est-ce qui vous a donné envie initialement d’écrire des romans ?

« Depuis l’âge de 10 ans, j’ai toujours aimé la littérature, en particulier les histoires inspirées d’événements réels. Mon envie de découvrir de nouvelles choses a toujours fait partie de ma personnalité !

Au lycée, en classe, je choisissais toujours des thèmes d’actualité, et j’aimais y ajouter ma propre interprétation, en laissant libre cours à mon imagination.

Je me souviens en particulier d’un professeur qui m’a attribué les meilleures notes pour mes écrits sur le Festival de Sanremo, l’événement annuel le plus important pour la musique italienne. C’était une grande réussite pour moi (bien que je déteste la musique pop italienne, en tant qu’amateur de rock !) »

Depuis combien de temps écrivez-vous ?

« J’ai commencé à écrire des romans il y a environ 10 ans. J’ai publié mon premier roman en 2009.

Je suis fier de dire que jusqu’à présent, j’ai publié 4 romans. Ce sont des polars autour des thèmes de l’ambition, des classes sociales, de la politique, du nihilisme et des impulsions émotionnelles. Le premier roman a été publié en 2009 et le second 2 ans plus tard seulement. En 2013, j’ai publié un court roman « Fama e successo » (célébrité et succès) et mon dernier travail a été publié en 2017 ; j’ai passé 3 années à écrire ce roman et c’est sans aucun doute mon plus long ».

Pourquoi les polars en particulier ?

« Je suis un passionné de romans policiers et de romans à suspense. À 12 ans, je me suis abonné à une maison d’édition et j’ai collectionné tous les romans d’Agatha Christie et de George Simenon. Je crois que les polars, en plus d’être pleins de rebondissements, se prêtent bien aux flashbacks.

J’aime bien bouleverser la chronologie d’un récit pour revenir plus ou moins sur un long épisode du passé, en en faisant le thème central du roman. J’aime également créer des personnages imprévisibles et contraires à leur vraie nature, transformant ainsi le récit et lui donnant vie. »

Comment faites-vous pour avoir le temps d’écrire en parallèle à votre poste à temps plein chez thebigword ?

« Mon rôle chez thebigword me fait constamment bouger, et parfois mon roman doit être relégué au second plan.

J’ai passé 3 ans à écrire 130 pages de mon dernier roman. Lorsque j’ai rejoint thebigword en mars 2015, je faisais la révision finale de mon roman, mais j’ai finalisé ce travail 2 ans plus tard seulement. Heureusement, je suis un lève-tôt et j’aime consacrer du temps très tôt le matin à ma passion ! »

L’écriture vous aide-t-elle dans votre travail ?

« Dans l’esprit de l’équilibre travail-vie personnelle, j’estime que les passe-temps sont très importants pour mon développement personnel et professionnel. Ils permettent de recharger la batterie immédiatement après ou avant une dure journée de travail ! »

Rocco Filomeno — Vice-président commercial, Europe