Le blog du chef d’entreprise évoque les défis à relever lorsque l’on dirige une entreprise à l’échelle mondiale dans une conjoncture frappée par la crise de 2008 qui se prolonge encore aujourd’hui.
Même si les blogs sont monnaie courante aujourd’hui lorsque Larry Gould le PDG de thebigword a commencé le sien en novembre 2008 il était rare qu’un dirigeant d’entreprise fasse part de son quotidien en ligne… et qu’il le fasse avec autant d’honnêteté !
Au cours des cinq années qui ont suivi Larry’sBigWordBlog a évoqué les épreuves les tourments et les réussites du dirigeant d’une multinationale traversant la plus grande crise économique de mémoire d’homme générant plus de 51 000 visites.
thebigword est l’une des plus grandes entreprises de traduction et d’interprétation sur le plan international. Elle figure désormais parmi les 20 plus grandes entreprises mondiales de ce secteur et emploie près de 500 personnes. Tous les mois ses linguistes interprètent deux millions de minutes de conversation assurent 14 500 missions d’interprétariat en face-à-face et traduisent 35 millions de mots à l’écrit.
Larry partage sa vie entre Leeds (Royaume-Uni) et New York (États-Unis) et se rend fréquemment en voyage d’affaires en Chine et en Europe. Il offre sur son blog une vision atypique du monde des affaires au niveau mondial et relate des anecdotes diverses et variées. Que ce soit lorsqu’un serveur l’a rattrapé dans la rue à New York car il pensait ne pas avoir reçu un pourboire suffisant quand il a subi une fouille au corps dans un aéroport en Chine quand il est tombé sur banquiers de Wall Street en hommes sandwich avec des publicités proposant de racheter de l’or quand il est tombé d’un lit trop étroit dans un hôtel à Düsseldorf ou encore quand il devait supporter les ronflements des passagers assis à ses côtés lors de vols transatlantiques… toutes ces histoires sont racontées dans les moindres détails.
Au fil de ces cinq dernières années à mesure que l’économie fléchissait et que les actualités devenaient de plus en plus pessimistes Larry a expliqué dans son blog sa décision d’annuler ses abonnements à des quotidiens d’éteindre la télévision de stopper la diffusion des actualités dans ses bureaux et de bannir le « mot en R » : Récession. Il a accusé les hommes d’affaires britanniques d’avoir créé ce qu’il appelle la « grippe gémissante » dont le symptôme consiste à se plaindre en permanence de l’état de l’économie.
Toutefois les défis qui s’imposent lorsque l’on dirige une entreprise semblent bien peu en comparaison aux efforts sans relâche de Larry pour perdre du poids et se remettre en condition physique. Plusieurs inscriptions à des clubs de gym des coach personnels des régimes en tout genre et toutes les peines endurées pour retrouver un corps esthétique en plus des contraintes imposées par les rendez-vous d’affaires… tout est relaté en détail.
Le blog évoque aussi les nouvelles préoccupations des entreprises ou du moins parle des nouvelles expressions pour les désigner : réseautage social politiques vertes responsabilité sociale des entreprises crowdsourcing partner-shipping normes sur la sécurité des informations achats centralisés systèmes de gestion des contenus pour n’en citer que quelques-uns.
Les efforts réalisés dans le cadre de la formation du personnel l’automatisation des services et le développement de nouvelles solutions technologiques pour répondre aux besoins des clients en assurant des services d’interprétation et de traduction plus rapides plus exacts et moins chers sont tout autant de thèmes récurrents du blog.
Larry Gould déclare : « Mon blog évoque les principales préoccupations qui me trottaient dans la tête cette semaine-là un peu comme quand on lit ses vieux journaux intimes. Certaines d’entre elles paraissent insignifiantes aujourd’hui d’autres étaient totalement justifiées et plus surprenant certaines avaient une valeur prophétique. Mais à la différence d’un journal intime mon blog a été lu par plus de 51 000 personnes. Si je me mettais à penser sérieusement à cela je commencerais à être terrifié au point d’écrire des choses monotones… mais je vous promets que cela n’arrivera jamais ! »
Malgré les difficultés qui sont évoquées dans le blog de Larry thebigword s’est développé pendant cette période de ralentissement économique et est même parvenu à enregistrer une hausse de son chiffre d’affaires de près de 40 % sur les trois dernières années.