thebigword a obtenu un contrat d’interprétation face à face avec le ministère britannique de l’Intérieur. Ce contrat d’une durée de quatre ans a été obtenu au terme d’un processus de sélection rigoureux et constitue une première pour le ministère de l’Intérieur qui n’avait jusque-là jamais sous-traité ses services d’interprétation face-à-face.
thebigword l’une des 15 agences mondiales de services linguistiques a déjà un contrat d’interprétation téléphonique avec le ministère britannique de l’Intérieur ainsi qu’avec un certain nombre d’autres ministères. Cependant des services d’interprétation face-à-face seront également requis pour des situations spécifiques à savoir : des discussions confidentielles des circonstances graves des situations impliquant des enfants et des cas de mise en conformité avec la loi sur la police et la preuve criminelle (Police and Criminal Evidence Act PACE).
En vertu du nouveau contrat qui prend effet immédiatement thebigword pourra fournir des interprètes face-à-face dans plus de 250 langues et dialectes par le biais d’un point de contact unique. thebigword a lourdement investi dans des systèmes informatiques et de téléphonie qui ont considérablement facilité la procédure de réservation. En effet les utilisateurs peuvent réserver les services d’un interprète en contactant un centre d’appels dédié situé au Royaume-Uni.
thebigword a obtenu le contrat grâce à sa solide réputation quant à sa capacité à fournir d’excellents services de traduction et d’interprétation téléphonique à prix compétitifs et grâce à la qualité de ses systèmes de gestion de l’information et de compte personnel.
James Williams Directeur des ventes de services d’interprétation en Europe déclare : « thebigword est fier de se présenter comme une entreprise qui offre une prestation complète au ministère de l’Intérieur en répondant à ses besoins de services linguistiques 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. Ce contrat permettra non seulement au ministère de l’Intérieur de bénéficier de services linguistiques à la fois excellents et rentables mais aussi de protéger des postes et créer de nouveaux emplois sur nos deux bureaux britanniques. »