thebigword multinationale spécialisée dans les services de traduction et d’interprétation a annoncé le lancement de sa technologie d’interprétation révolutionnaire devant permettre aux services du gouvernement d’effectuer des millions de livres sterling d’économies.
Développé en interne au cours des deux dernières années le système de gestion de l’interprétation LanguageDirector (LD IMS) va révolutionner le recrutement des interprètes pour un grand nombre de services gouvernementaux y compris la santé l’immigration le logement et l’emploi.
Pour la première fois les organismes du secteur public nécessitant des interprètes lors de rencontres face à face pourront accéder à ce service en ligne et auront la certitude d’entrer en contact avec un interprète disposant des qualifications et de l’expérience requises.
Par ailleurs LD IMS permettra aux entreprises locales aux PME et aux œuvres caritatives de mettre aux enchères des missions d’interprétation dans leur domaine de spécialité. Pour de nombreuses petites entreprises ce sera la première opportunité de travailler dans le cadre d’un contrat gouvernemental.
La technologie LD IMS de thebigword permet aux utilisateurs du secteur public d’effectuer des réservations en ligne en réclamant l’interprète le « plus rapide » ou le « moins cher ». S’ils choisissent ce dernier thebigword propose la mission à des interprètes expérimentés et qualifiés figurant dans sa base de données qui enchérissent alors sur la mission.
Le système comprend des évaluations de qualité en direct centralise les interactions gère automatiquement la facturation et propose de nombreuses informations de gestion destinées aux départements du secteur public.
thebigword est déjà un acteur important du marché de l’interprétation face à face et téléphonique. Sixième entreprise de services linguistiques indépendante au monde elle collabore activement avec les services du gouvernement et d’importantes entreprises du secteur privé au Royaume-Uni et aux États-Unis.
Josh Gould Directeur Commercial chez thebigword déclare : « Nous savons que le gouvernement doit réduire ses dépenses et il ne fait aucun doute que l’interprétation est le seul moyen d’accéder aux services de santé à la justice au logement et au travail pour les personnes dont l’anglais n’est pas la langue maternelle. Cette nouvelle technologie répond à un besoin vital tout en réduisant les coûts relatifs à l’interprétation. »